Modèle de Page libre - tous les sites
=====================
Une seule colonne
=====================

Style 1 : Agenda

Contenu du paragraphe - Comme le sens critique qu’il croyait exercer sur tout lui faisait complètement défaut, le raffinement de politesse qui consiste à affirmer à quelqu’un qu’on oblige, sans souhaiter d’en être cru, que c’est à lui qu’on a obligation, était peine perdue avec lui, il prenait tout au pied de la lettre. Quel que fût l’aveuglement de Mme Verdurin à son égard, elle avait fini, tout en continuant à le trouver très fin, par être agacée de voir que quand elle l’invitait dans une avant-scène à entendre Sarah Bernhardt, lui disant, pour plus de grâce : « Vous êtes trop aimable d’être venu, docteur, d’autant plus que je suis sûre que vous avez déjà souvent entendu Sarah Bernhardt, et puis nous sommes peut-être trop près de la scène », le docteur qui était entré dans la loge avec un sourire qui attendait pour se préciser ou pour disparaître que quelqu’un d’autorisé le renseignât sur la valeur du spectacle, lui répondait : « En effet on est beaucoup trop près et on commence à être fatigué de Sarah Bernhardt. Mais vous m’avez exprimé le désir que je vienne. Pour moi vos désirs sont des ordres. Je suis trop heureux de vous rendre ce petit service. Que ne ferait-on pas pour vous être agréable, vous êtes si bonne ! » Et il ajoutait : « Sarah Bernhardt, c’est bien la Voix d’Or, n’est-ce pas ? On écrit souvent aussi qu’elle brûle les planches. C’est une expression bizarre, n’est-ce pas ? » dans l’espoir de commentaires qui ne venaient point.
  • item
  • item
  • item
  • item
    • item
    • item
    • item
  • item
Exemple de lien interne ;
Exemple de lien externe ;
Exemple de mailto.



Style 2 : Zoom

Contenu du paragraphe - Comme le sens critique qu’il croyait exercer sur tout lui faisait complètement défaut, le raffinement de politesse qui consiste à affirmer à quelqu’un qu’on oblige, sans souhaiter d’en être cru, que c’est à lui qu’on a obligation, était peine perdue avec lui, il prenait tout au pied de la lettre. Quel que fût l’aveuglement de Mme Verdurin à son égard, elle avait fini, tout en continuant à le trouver très fin, par être agacée de voir que quand elle l’invitait dans une avant-scène à entendre Sarah Bernhardt, lui disant, pour plus de grâce : « Vous êtes trop aimable d’être venu, docteur, d’autant plus que je suis sûre que vous avez déjà souvent entendu Sarah Bernhardt, et puis nous sommes peut-être trop près de la scène », le docteur qui était entré dans la loge avec un sourire qui attendait pour se préciser ou pour disparaître que quelqu’un d’autorisé le renseignât sur la valeur du spectacle, lui répondait : « En effet on est beaucoup trop près et on commence à être fatigué de Sarah Bernhardt. Mais vous m’avez exprimé le désir que je vienne. Pour moi vos désirs sont des ordres. Je suis trop heureux de vous rendre ce petit service. Que ne ferait-on pas pour vous être agréable, vous êtes si bonne ! » Et il ajoutait : « Sarah Bernhardt, c’est bien la Voix d’Or, n’est-ce pas ? On écrit souvent aussi qu’elle brûle les planches. C’est une expression bizarre, n’est-ce pas ? » dans l’espoir de commentaires qui ne venaient point.
  • item
  • item
  • item
  • item
    • item
    • item
    • item
  • item
Exemple de lien interne ;
Exemple de lien externe ;
Exemple de mailto.


Style 3 : Liens

Contenu du paragraphe - Comme le sens critique qu’il croyait exercer sur tout lui faisait complètement défaut, le raffinement de politesse qui consiste à affirmer à quelqu’un qu’on oblige, sans souhaiter d’en être cru, que c’est à lui qu’on a obligation, était peine perdue avec lui, il prenait tout au pied de la lettre. Quel que fût l’aveuglement de Mme Verdurin à son égard, elle avait fini, tout en continuant à le trouver très fin, par être agacée de voir que quand elle l’invitait dans une avant-scène à entendre Sarah Bernhardt, lui disant, pour plus de grâce : « Vous êtes trop aimable d’être venu, docteur, d’autant plus que je suis sûre que vous avez déjà souvent entendu Sarah Bernhardt, et puis nous sommes peut-être trop près de la scène », le docteur qui était entré dans la loge avec un sourire qui attendait pour se préciser ou pour disparaître que quelqu’un d’autorisé le renseignât sur la valeur du spectacle, lui répondait : « En effet on est beaucoup trop près et on commence à être fatigué de Sarah Bernhardt. Mais vous m’avez exprimé le désir que je vienne. Pour moi vos désirs sont des ordres. Je suis trop heureux de vous rendre ce petit service. Que ne ferait-on pas pour vous être agréable, vous êtes si bonne ! » Et il ajoutait : « Sarah Bernhardt, c’est bien la Voix d’Or, n’est-ce pas ? On écrit souvent aussi qu’elle brûle les planches. C’est une expression bizarre, n’est-ce pas ? » dans l’espoir de commentaires qui ne venaient point.
  • item
  • item
  • item
  • item
    • item
    • item
    • item
  • item
Exemple de lien interne ;
Exemple de lien externe ;
Exemple de mailto.


Style 4 : intertitre neutre

Contenu du paragraphe - Comme le sens critique qu’il croyait exercer sur tout lui faisait complètement défaut, le raffinement de politesse qui consiste à affirmer à quelqu’un qu’on oblige, sans souhaiter d’en être cru, que c’est à lui qu’on a obligation, était peine perdue avec lui, il prenait tout au pied de la lettre. Quel que fût l’aveuglement de Mme Verdurin à son égard, elle avait fini, tout en continuant à le trouver très fin, par être agacée de voir que quand elle l’invitait dans une avant-scène à entendre Sarah Bernhardt, lui disant, pour plus de grâce : « Vous êtes trop aimable d’être venu, docteur, d’autant plus que je suis sûre que vous avez déjà souvent entendu Sarah Bernhardt, et puis nous sommes peut-être trop près de la scène », le docteur qui était entré dans la loge avec un sourire qui attendait pour se préciser ou pour disparaître que quelqu’un d’autorisé le renseignât sur la valeur du spectacle, lui répondait : « En effet on est beaucoup trop près et on commence à être fatigué de Sarah Bernhardt. Mais vous m’avez exprimé le désir que je vienne. Pour moi vos désirs sont des ordres. Je suis trop heureux de vous rendre ce petit service. Que ne ferait-on pas pour vous être agréable, vous êtes si bonne ! » Et il ajoutait : « Sarah Bernhardt, c’est bien la Voix d’Or, n’est-ce pas ? On écrit souvent aussi qu’elle brûle les planches. C’est une expression bizarre, n’est-ce pas ? » dans l’espoir de commentaires qui ne venaient point.
  • item
  • item
  • item
  • item
    • item
    • item
    • item
  • item
Exemple de lien interne ;
Exemple de lien externe ;
Exemple de mailto.



Style 5 : télécharger

Contenu du paragraphe - Comme le sens critique qu’il croyait exercer sur tout lui faisait complètement défaut, le raffinement de politesse qui consiste à affirmer à quelqu’un qu’on oblige, sans souhaiter d’en être cru, que c’est à lui qu’on a obligation, était peine perdue avec lui, il prenait tout au pied de la lettre. Quel que fût l’aveuglement de Mme Verdurin à son égard, elle avait fini, tout en continuant à le trouver très fin, par être agacée de voir que quand elle l’invitait dans une avant-scène à entendre Sarah Bernhardt, lui disant, pour plus de grâce : « Vous êtes trop aimable d’être venu, docteur, d’autant plus que je suis sûre que vous avez déjà souvent entendu Sarah Bernhardt, et puis nous sommes peut-être trop près de la scène », le docteur qui était entré dans la loge avec un sourire qui attendait pour se préciser ou pour disparaître que quelqu’un d’autorisé le renseignât sur la valeur du spectacle, lui répondait : « En effet on est beaucoup trop près et on commence à être fatigué de Sarah Bernhardt. Mais vous m’avez exprimé le désir que je vienne. Pour moi vos désirs sont des ordres. Je suis trop heureux de vous rendre ce petit service. Que ne ferait-on pas pour vous être agréable, vous êtes si bonne ! » Et il ajoutait : « Sarah Bernhardt, c’est bien la Voix d’Or, n’est-ce pas ? On écrit souvent aussi qu’elle brûle les planches. C’est une expression bizarre, n’est-ce pas ? » dans l’espoir de commentaires qui ne venaient point.
  • item
  • item
  • item
  • item
    • item
    • item
    • item
  • item
Exemple de lien interne ;
Exemple de lien externe ;
Exemple de mailto.


Style 6 : À connaître

Contenu du paragraphe - Comme le sens critique qu’il croyait exercer sur tout lui faisait complètement défaut, le raffinement de politesse qui consiste à affirmer à quelqu’un qu’on oblige, sans souhaiter d’en être cru, que c’est à lui qu’on a obligation, était peine perdue avec lui, il prenait tout au pied de la lettre. Quel que fût l’aveuglement de Mme Verdurin à son égard, elle avait fini, tout en continuant à le trouver très fin, par être agacée de voir que quand elle l’invitait dans une avant-scène à entendre Sarah Bernhardt, lui disant, pour plus de grâce : « Vous êtes trop aimable d’être venu, docteur, d’autant plus que je suis sûre que vous avez déjà souvent entendu Sarah Bernhardt, et puis nous sommes peut-être trop près de la scène », le docteur qui était entré dans la loge avec un sourire qui attendait pour se préciser ou pour disparaître que quelqu’un d’autorisé le renseignât sur la valeur du spectacle, lui répondait : « En effet on est beaucoup trop près et on commence à être fatigué de Sarah Bernhardt. Mais vous m’avez exprimé le désir que je vienne. Pour moi vos désirs sont des ordres. Je suis trop heureux de vous rendre ce petit service. Que ne ferait-on pas pour vous être agréable, vous êtes si bonne ! » Et il ajoutait : « Sarah Bernhardt, c’est bien la Voix d’Or, n’est-ce pas ? On écrit souvent aussi qu’elle brûle les planches. C’est une expression bizarre, n’est-ce pas ? » dans l’espoir de commentaires qui ne venaient point.
  • item
  • item
  • item
  • item
    • item
    • item
    • item
  • item
Exemple de lien interne ;
Exemple de lien externe ;
Exemple de mailto.


Style 7 : Avec une bordure

Contenu du paragraphe - Comme le sens critique qu’il croyait exercer sur tout lui faisait complètement défaut, le raffinement de politesse qui consiste à affirmer à quelqu’un qu’on oblige, sans souhaiter d’en être cru, que c’est à lui qu’on a obligation, était peine perdue avec lui, il prenait tout au pied de la lettre. Quel que fût l’aveuglement de Mme Verdurin à son égard, elle avait fini, tout en continuant à le trouver très fin, par être agacée de voir que quand elle l’invitait dans une avant-scène à entendre Sarah Bernhardt, lui disant, pour plus de grâce : « Vous êtes trop aimable d’être venu, docteur, docteur, d’autant plus que je suis sûre que vous avez déjà souvent entendu Sarah Bernhardt, et puis nous sommes peut-être trop près de la scène », le docteur qui était entré dans la loge avec un sourire qui attendait pour se préciser ou pour disparaître que quelqu’un d’autorisé le renseignât sur la valeur du spectacle, lui répondait : « En effet on est beaucoup trop près et on commence à être fatigué de Sarah Bernhardt. Mais vous m’avez exprimé le désir que je vienne. Pour moi vos désirs sont des ordres. Je suis trop heureux de vous rendre ce petit service. Que ne ferait-on pas pour vous être agréable, vous êtes si bonne ! » Et il ajoutait : « Sarah Bernhardt, c’est bien la Voix d’Or, n’est-ce pas ? On écrit souvent aussi qu’elle brûle les planches. C’est une expression bizarre, n’est-ce pas ? » dans l’espoir de commentaires qui ne venaient point.
  • item
  • item
  • item
  • item
    • item
    • item
    • item
  • item
Exemple de lien interne ;
Exemple de lien externe ;
Exemple de mailto.






Style 8

Contenu du paragraphe - Comme le sens critique qu’il croyait exercer sur tout lui faisait complètement défaut, le raffinement de politesse qui consiste à affirmer à quelqu’un qu’on oblige, sans souhaiter d’en être cru, que c’est à lui qu’on a obligation, était peine perdue avec lui, il prenait tout au pied de la lettre. Quel que fût l’aveuglement de Mme Verdurin à son égard, elle avait fini, tout en continuant à le trouver très fin, par être agacée de voir que quand elle l’invitait dans une avant-scène à entendre Sarah Bernhardt, lui disant, pour plus de grâce : « Vous êtes trop aimable d’être venu, docteur, d’autant plus que je suis sûre que vous avez déjà souvent entendu Sarah Bernhardt, et puis nous sommes peut-être trop près de la scène », le docteur qui était entré dans la loge avec un sourire qui attendait pour se préciser ou pour disparaître que quelqu’un d’autorisé le renseignât sur la valeur du spectacle, lui répondait : « En effet on est beaucoup trop près et on commence à être fatigué de Sarah Bernhardt. Mais vous m’avez exprimé le désir que je vienne. Pour moi vos désirs sont des ordres. Je suis trop heureux de vous rendre ce petit service. Que ne ferait-on pas pour vous être agréable, vous êtes si bonne ! » Et il ajoutait : « Sarah Bernhardt, c’est bien la Voix d’Or, n’est-ce pas ? On écrit souvent aussi qu’elle brûle les planches. C’est une expression bizarre, n’est-ce pas ? » dans l’espoir de commentaires qui ne venaient point.
  • item
  • item
  • item
  • item
    • item
    • item
    • item
  • item
Exemple de lien interne ;
Exemple de lien externe ;
Exemple de mailto.



Style 9

Contenu du paragraphe - Comme le sens critique qu’il croyait exercer sur tout lui faisait complètement défaut, le raffinement de politesse qui consiste à affirmer à quelqu’un qu’on oblige, sans souhaiter d’en être cru, que c’est à lui qu’on a obligation, était peine perdue avec lui, il prenait tout au pied de la lettre. Quel que fût l’aveuglement de Mme Verdurin à son égard, elle avait fini, tout en continuant à le trouver très fin, par être agacée de voir que quand elle l’invitait dans une avant-scène à entendre Sarah Bernhardt, lui disant, pour plus de grâce : « Vous êtes trop aimable d’être venu, docteur, d’autant plus que je suis sûre que vous avez déjà souvent entendu Sarah Bernhardt, et puis nous sommes peut-être trop près de la scène », le docteur qui était entré dans la loge avec un sourire qui attendait pour se préciser ou pour disparaître que quelqu’un d’autorisé le renseignât sur la valeur du spectacle, lui répondait : « En effet on est beaucoup trop près et on commence à être fatigué de Sarah Bernhardt. Mais vous m’avez exprimé le désir que je vienne. Pour moi vos désirs sont des ordres. Je suis trop heureux de vous rendre ce petit service. Que ne ferait-on pas pour vous être agréable, vous êtes si bonne ! » Et il ajoutait : « Sarah Bernhardt, c’est bien la Voix d’Or, n’est-ce pas ? On écrit souvent aussi qu’elle brûle les planches. C’est une expression bizarre, n’est-ce pas ? » dans l’espoir de commentaires qui ne venaient point.
  • item
  • item
  • item
  • item
    • item
    • item
    • item
  • item
Exemple de lien interne ;
Exemple de lien externe ;
Exemple de mailto.



Style 10

Contenu du paragraphe - Comme le sens critique qu’il croyait exercer sur tout lui faisait complètement défaut, le raffinement de politesse qui consiste à affirmer à quelqu’un qu’on oblige, sans souhaiter d’en être cru, que c’est à lui qu’on a obligation, était peine perdue avec lui, il prenait tout au pied de la lettre. Quel que fût l’aveuglement de Mme Verdurin à son égard, elle avait fini, tout en continuant à le trouver très fin, par être agacée de voir que quand elle l’invitait dans une avant-scène à entendre Sarah Bernhardt, lui disant, pour plus de grâce : « Vous êtes trop aimable d’être venu, docteur, d’autant plus que je suis sûre que vous avez déjà souvent entendu Sarah Bernhardt, et puis nous sommes peut-être trop près de la scène », le docteur qui était entré dans la loge avec un sourire qui attendait pour se préciser ou pour disparaître que quelqu’un d’autorisé le renseignât sur la valeur du spectacle, lui répondait : « En effet on est beaucoup trop près et on commence à être fatigué de Sarah Bernhardt. Mais vous m’avez exprimé le désir que je vienne. Pour moi vos désirs sont des ordres. Je suis trop heureux de vous rendre ce petit service. Que ne ferait-on pas pour vous être agréable, vous êtes si bonne ! » Et il ajoutait : « Sarah Bernhardt, c’est bien la Voix d’Or, n’est-ce pas ? On écrit souvent aussi qu’elle brûle les planches. C’est une expression bizarre, n’est-ce pas ? » dans l’espoir de commentaires qui ne venaient point.
  • item
  • item
  • item
  • item
    • item
    • item
    • item
  • item
Exemple de lien interne ;
Exemple de lien externe ;
Exemple de mailto.
 
=====================
Deux colonnes
=====================

Style 1

Contenu du paragraphe - Comme le sens critique qu’il croyait exercer sur tout lui faisait complètement défaut, le raffinement de politesse qui consiste à affirmer à quelqu’un qu’on oblige, sans souhaiter d’en être cru, que c’est à lui qu’on a obligation, était peine perdue avec lui, il prenait tout au pied de la lettre. Quel que fût l’aveuglement de Mme Verdurin à son égard, elle avait fini, tout en continuant à le trouver très fin, par être agacée de voir que quand elle l’invitait dans une avant-scène à entendre Sarah Bernhardt, lui disant, pour plus de grâce : « Vous êtes trop aimable d’être venu, docteur, d’autant plus que je suis sûre que vous avez déjà souvent entendu Sarah Bernhardt, et puis nous sommes peut-être trop près de la scène », le docteur qui était entré dans la loge avec un sourire qui attendait pour se préciser ou pour disparaître que quelqu’un d’autorisé le renseignât sur la valeur du spectacle, lui répondait : « En effet on est beaucoup trop près et on commence à être fatigué de Sarah Bernhardt. Mais vous m’avez exprimé le désir que je vienne. Pour moi vos désirs sont des ordres. Je suis trop heureux de vous rendre ce petit service. Que ne ferait-on pas pour vous être agréable, vous êtes si bonne ! » Et il ajoutait : « Sarah Bernhardt, c’est bien la Voix d’Or, n’est-ce pas ? On écrit souvent aussi qu’elle brûle les planches. C’est une expression bizarre, n’est-ce pas ? » dans l’espoir de commentaires qui ne venaient point.

Style 2

Contenu du paragraphe - Comme le sens critique qu’il croyait exercer sur tout lui faisait complètement défaut, le raffinement de politesse qui consiste à affirmer à quelqu’un qu’on oblige, sans souhaiter d’en être cru, que c’est à lui qu’on a obligation, était peine perdue avec lui, il prenait tout au pied de la lettre. Quel que fût l’aveuglement de Mme Verdurin à son égard, elle avait fini, tout en continuant à le trouver très fin, par être agacée de voir que quand elle l’invitait dans une avant-scène à entendre Sarah Bernhardt, lui disant, pour plus de grâce : « Vous êtes trop aimable d’être venu, docteur, d’autant plus que je suis sûre que vous avez déjà souvent entendu Sarah Bernhardt, et puis nous sommes peut-être trop près de la scène », le docteur qui était entré dans la loge avec un sourire qui attendait pour se préciser ou pour disparaître que quelqu’un d’autorisé le renseignât sur la valeur du spectacle, lui répondait : « En effet on est beaucoup trop près et on commence à être fatigué de Sarah Bernhardt. Mais vous m’avez exprimé le désir que je vienne. Pour moi vos désirs sont des ordres. Je suis trop heureux de vous rendre ce petit service. Que ne ferait-on pas pour vous être agréable, vous êtes si bonne ! » Et il ajoutait : « Sarah Bernhardt, c’est bien la Voix d’Or, n’est-ce pas ? On écrit souvent aussi qu’elle brûle les planches. C’est une expression bizarre, n’est-ce pas ? » dans l’espoir de commentaires qui ne venaient point.

Style 3

Contenu du paragraphe - Comme le sens critique qu’il croyait exercer sur tout lui faisait complètement défaut, le raffinement de politesse qui consiste à affirmer à quelqu’un qu’on oblige, sans souhaiter d’en être cru, que c’est à lui qu’on a obligation, était peine perdue avec lui, il prenait tout au pied de la lettre. Quel que fût l’aveuglement de Mme Verdurin à son égard, elle avait fini, tout en continuant à le trouver très fin, par être agacée de voir que quand elle l’invitait dans une avant-scène à entendre Sarah Bernhardt, lui disant, pour plus de grâce : « Vous êtes trop aimable d’être venu, docteur, d’autant plus que je suis sûre que vous avez déjà souvent entendu Sarah Bernhardt, et puis nous sommes peut-être trop près de la scène », le docteur qui était entré dans la loge avec un sourire qui attendait pour se préciser ou pour disparaître que quelqu’un d’autorisé le renseignât sur la valeur du spectacle, lui répondait : « En effet on est beaucoup trop près et on commence à être fatigué de Sarah Bernhardt. Mais vous m’avez exprimé le désir que je vienne. Pour moi vos désirs sont des ordres. Je suis trop heureux de vous rendre ce petit service. Que ne ferait-on pas pour vous être agréable, vous êtes si bonne ! » Et il ajoutait : « Sarah Bernhardt, c’est bien la Voix d’Or, n’est-ce pas ? On écrit souvent aussi qu’elle brûle les planches. C’est une expression bizarre, n’est-ce pas ? » dans l’espoir de commentaires qui ne venaient point.

Style 1

Contenu du paragraphe

Style 2

Contenu du paragraphe

Style 3

Contenu du paragraphe
=====================
Paragraphes sur une ligne à fond coloré avec plusieurs colonnes
=====================
Texte de substitution de l'image

Paragraphe blanc

Quam ob rem vita quidem talis fuit vel fortuna vel gloria, ut nihil    posset accedere, moriendi autem sensum celeritas abstulit; quo de genere    mortis difficile dictu est; quid homines suspicentur, videtis; hoc   vere  tamen licet dicere, P. Scipioni ex multis diebus, quos in vita    celeberrimos laetissimosque viderit, illum diem clarissimum fuisse, cum    senatu dimisso domum reductus ad vesperum est a patribus conscriptis,    populo Romano, sociis et Latinis, pridie quam excessit e vita, ut ex  tam   alto dignitatis gradu ad superos videatur deos potius quam ad  inferos   pervenisse.

Paragraphe blanc

Quam ob rem vita quidem talis fuit vel fortuna vel gloria, ut nihil    posset accedere, moriendi autem sensum celeritas abstulit; quo de genere    mortis difficile dictu est; quid homines suspicentur, videtis; hoc   vere  tamen licet dicere, P. Scipioni ex multis diebus, quos in vita    celeberrimos laetissimosque viderit, illum diem clarissimum fuisse, cum    senatu dimisso domum reductus ad vesperum est a patribus conscriptis,    populo Romano, sociis et Latinis, pridie quam excessit e vita, ut ex  tam   alto dignitatis gradu ad superos videatur deos potius quam ad  inferos   pervenisse.

Paragraphe dominante

Quam ob rem vita quidem talis fuit vel fortuna vel gloria, ut nihil    posset accedere, moriendi autem sensum celeritas abstulit; quo de genere    mortis difficile dictu est; quid homines suspicentur, videtis; hoc   vere  tamen licet dicere, P. Scipioni ex multis diebus, quos in vita    celeberrimos laetissimosque viderit, illum diem clarissimum fuisse, cum    senatu dimisso domum reductus ad vesperum est a patribus conscriptis,    populo Romano, sociis et Latinis, pridie quam excessit e vita, ut ex  tam   alto dignitatis gradu ad superos videatur deos potius quam ad  inferos   pervenisse.

Paragraphe dominante

Quam ob rem vita quidem talis fuit vel fortuna vel gloria, ut nihil    posset accedere, moriendi autem sensum celeritas abstulit; quo de genere    mortis difficile dictu est; quid homines suspicentur, videtis; hoc   vere  tamen licet dicere, P. Scipioni ex multis diebus, quos in vita    celeberrimos laetissimosque viderit, illum diem clarissimum fuisse, cum    senatu dimisso domum reductus ad vesperum est a patribus conscriptis,    populo Romano, sociis et Latinis, pridie quam excessit e vita, ut ex  tam   alto dignitatis gradu ad superos videatur deos potius quam ad  inferos   pervenisse.
Texte de substitution de l'image

Paragraphe secondaire

Quam ob rem vita quidem talis fuit vel fortuna vel gloria, ut nihil    posset accedere, moriendi autem sensum celeritas abstulit; quo de genere    mortis difficile dictu est; quid homines suspicentur, videtis; hoc   vere  tamen licet dicere, P. Scipioni ex multis diebus, quos in vita    celeberrimos laetissimosque viderit, illum diem clarissimum fuisse, cum    senatu dimisso domum reductus ad vesperum est a patribus conscriptis,    populo Romano, sociis et Latinis, pridie quam excessit e vita, ut ex  tam   alto dignitatis gradu ad superos videatur deos potius quam ad  inferos   pervenisse.

Paragraphe secondaire

Quam ob rem vita quidem talis fuit vel fortuna vel gloria, ut nihil    posset accedere, moriendi autem sensum celeritas abstulit; quo de genere    mortis difficile dictu est; quid homines suspicentur, videtis; hoc   vere  tamen licet dicere, P. Scipioni ex multis diebus, quos in vita    celeberrimos laetissimosque viderit, illum diem clarissimum fuisse, cum    senatu dimisso domum reductus ad vesperum est a patribus conscriptis,    populo Romano, sociis et Latinis, pridie quam excessit e vita, ut ex  tam   alto dignitatis gradu ad superos videatur deos potius quam ad  inferos   pervenisse.

Paragraphe image titre

Quam ob rem vita quidem talis fuit vel fortuna vel gloria, ut nihil    posset accedere, moriendi autem sensum celeritas abstulit; quo de genere    mortis difficile dictu est; quid homines suspicentur, videtis; hoc   vere  tamen licet dicere, P. Scipioni ex multis diebus, quos in vita    celeberrimos laetissimosque viderit, illum diem clarissimum fuisse, cum    senatu dimisso domum reductus ad vesperum est a patribus conscriptis,    populo Romano, sociis et Latinis, pridie quam excessit e vita, ut ex  tam   alto dignitatis gradu ad superos videatur deos potius quam ad  inferos   pervenisse.

Paragraphe image titre, autre titre mais pas le premier du paragraphe

Quam ob rem vita quidem talis fuit vel fortuna vel gloria, ut nihil    posset accedere, moriendi autem sensum celeritas abstulit; quo de genere    mortis difficile dictu est; quid homines suspicentur, videtis; hoc   vere  tamen licet dicere, P. Scipioni ex multis diebus, quos in vita    celeberrimos laetissimosque viderit, illum diem clarissimum fuisse, cum    senatu dimisso domum reductus ad vesperum est a patribus conscriptis,    populo Romano, sociis et Latinis, pridie quam excessit e vita, ut ex  tam   alto dignitatis gradu ad superos videatur deos potius quam ad  inferos   pervenisse.

Paragraphe blanc

Quam ob rem vita quidem talis fuit vel fortuna vel gloria, ut nihil    posset accedere, moriendi autem sensum celeritas abstulit; quo de genere    mortis difficile dictu est; quid homines suspicentur, videtis; hoc   vere  tamen licet dicere, P. Scipioni ex multis diebus, quos in vita    celeberrimos laetissimosque viderit, illum diem clarissimum fuisse, cum    senatu dimisso domum reductus ad vesperum est a patribus conscriptis,    populo Romano, sociis et Latinis, pridie quam excessit e vita, ut ex  tam   alto dignitatis gradu ad superos videatur deos potius quam ad  inferos   pervenisse.

Paragraphe blanc

Quam ob rem vita quidem talis fuit vel fortuna vel gloria, ut nihil    posset accedere, moriendi autem sensum celeritas abstulit; quo de genere    mortis difficile dictu est; quid homines suspicentur, videtis; hoc   vere  tamen licet dicere, P. Scipioni ex multis diebus, quos in vita    celeberrimos laetissimosque viderit, illum diem clarissimum fuisse, cum    senatu dimisso domum reductus ad vesperum est a patribus conscriptis,    populo Romano, sociis et Latinis, pridie quam excessit e vita, ut ex  tam   alto dignitatis gradu ad superos videatur deos potius quam ad  inferos   pervenisse.

Paragraphe dominante

Quam ob rem vita quidem talis fuit vel fortuna vel gloria, ut nihil    posset accedere, moriendi autem sensum celeritas abstulit; quo de genere    mortis difficile dictu est; quid homines suspicentur, videtis; hoc   vere  tamen licet dicere, P. Scipioni ex multis diebus, quos in vita    celeberrimos laetissimosque viderit, illum diem clarissimum fuisse, cum    senatu dimisso domum reductus ad vesperum est a patribus conscriptis,    populo Romano, sociis et Latinis, pridie quam excessit e vita, ut ex  tam   alto dignitatis gradu ad superos videatur deos potius quam ad  inferos   pervenisse.

Paragraphe dominante

Quam ob rem vita quidem talis fuit vel fortuna vel gloria, ut nihil    posset accedere, moriendi autem sensum celeritas abstulit; quo de genere    mortis difficile dictu est; quid homines suspicentur, videtis; hoc   vere  tamen licet dicere, P. Scipioni ex multis diebus, quos in vita    celeberrimos laetissimosque viderit, illum diem clarissimum fuisse, cum    senatu dimisso domum reductus ad vesperum est a patribus conscriptis,    populo Romano, sociis et Latinis, pridie quam excessit e vita, ut ex  tam   alto dignitatis gradu ad superos videatur deos potius quam ad  inferos   pervenisse.

Paragraphe secondaire

Quam ob rem vita quidem talis fuit vel fortuna vel gloria, ut nihil    posset accedere, moriendi autem sensum celeritas abstulit; quo de genere    mortis difficile dictu est; quid homines suspicentur, videtis; hoc   vere  tamen licet dicere, P. Scipioni ex multis diebus, quos in vita    celeberrimos laetissimosque viderit, illum diem clarissimum fuisse, cum    senatu dimisso domum reductus ad vesperum est a patribus conscriptis,    populo Romano, sociis et Latinis, pridie quam excessit e vita, ut ex  tam   alto dignitatis gradu ad superos videatur deos potius quam ad  inferos   pervenisse.

Paragraphe secondaire

Quam ob rem vita quidem talis fuit vel fortuna vel gloria, ut nihil    posset accedere, moriendi autem sensum celeritas abstulit; quo de genere    mortis difficile dictu est; quid homines suspicentur, videtis; hoc   vere  tamen licet dicere, P. Scipioni ex multis diebus, quos in vita    celeberrimos laetissimosque viderit, illum diem clarissimum fuisse, cum    senatu dimisso domum reductus ad vesperum est a patribus conscriptis,    populo Romano, sociis et Latinis, pridie quam excessit e vita, ut ex  tam   alto dignitatis gradu ad superos videatur deos potius quam ad  inferos   pervenisse.

Paragraphe image titre

Quam ob rem vita quidem talis fuit vel fortuna vel gloria, ut nihil    posset accedere, moriendi autem sensum celeritas abstulit; quo de genere    mortis difficile dictu est; quid homines suspicentur, videtis; hoc   vere  tamen licet dicere, P. Scipioni ex multis diebus, quos in vita    celeberrimos laetissimosque viderit, illum diem clarissimum fuisse, cum    senatu dimisso domum reductus ad vesperum est a patribus conscriptis,    populo Romano, sociis et Latinis, pridie quam excessit e vita, ut ex  tam   alto dignitatis gradu ad superos videatur deos potius quam ad  inferos   pervenisse.

Paragraphe image titre, autre titre mais pas le premier du paragraphe

Quam ob rem vita quidem talis fuit vel fortuna vel gloria, ut nihil    posset accedere, moriendi autem sensum celeritas abstulit; quo de genere    mortis difficile dictu est; quid homines suspicentur, videtis; hoc   vere  tamen licet dicere, P. Scipioni ex multis diebus, quos in vita    celeberrimos laetissimosque viderit, illum diem clarissimum fuisse, cum    senatu dimisso domum reductus ad vesperum est a patribus conscriptis,    populo Romano, sociis et Latinis, pridie quam excessit e vita, ut ex  tam   alto dignitatis gradu ad superos videatur deos potius quam ad  inferos   pervenisse.
Texte de substitution de l'image

Paragraphe blanc

Quam ob rem vita quidem talis fuit vel fortuna vel gloria, ut nihil    posset accedere, moriendi autem sensum celeritas abstulit; quo de genere    mortis difficile dictu est; quid homines suspicentur, videtis; hoc   vere  tamen licet dicere, P. Scipioni ex multis diebus, quos in vita    celeberrimos laetissimosque viderit, illum diem clarissimum fuisse, cum    senatu dimisso domum reductus ad vesperum est a patribus conscriptis,    populo Romano, sociis et Latinis, pridie quam excessit e vita, ut ex  tam   alto dignitatis gradu ad superos videatur deos potius quam ad  inferos   pervenisse.

Paragraphe blanc

Quam ob rem vita quidem talis fuit vel fortuna vel gloria, ut nihil    posset accedere, moriendi autem sensum celeritas abstulit; quo de genere    mortis difficile dictu est; quid homines suspicentur, videtis; hoc   vere  tamen licet dicere, P. Scipioni ex multis diebus, quos in vita    celeberrimos laetissimosque viderit, illum diem clarissimum fuisse, cum    senatu dimisso domum reductus ad vesperum est a patribus conscriptis,    populo Romano, sociis et Latinis, pridie quam excessit e vita, ut ex  tam   alto dignitatis gradu ad superos videatur deos potius quam ad  inferos   pervenisse.

Paragraphe dominante

Quam ob rem vita quidem talis fuit vel fortuna vel gloria, ut nihil    posset accedere, moriendi autem sensum celeritas abstulit; quo de genere    mortis difficile dictu est; quid homines suspicentur, videtis; hoc   vere  tamen licet dicere, P. Scipioni ex multis diebus, quos in vita    celeberrimos laetissimosque viderit, illum diem clarissimum fuisse, cum    senatu dimisso domum reductus ad vesperum est a patribus conscriptis,    populo Romano, sociis et Latinis, pridie quam excessit e vita, ut ex  tam   alto dignitatis gradu ad superos videatur deos potius quam ad  inferos   pervenisse.

Paragraphe dominante

Quam ob rem vita quidem talis fuit vel fortuna vel gloria, ut nihil    posset accedere, moriendi autem sensum celeritas abstulit; quo de genere    mortis difficile dictu est; quid homines suspicentur, videtis; hoc   vere  tamen licet dicere, P. Scipioni ex multis diebus, quos in vita    celeberrimos laetissimosque viderit, illum diem clarissimum fuisse, cum    senatu dimisso domum reductus ad vesperum est a patribus conscriptis,    populo Romano, sociis et Latinis, pridie quam excessit e vita, ut ex  tam   alto dignitatis gradu ad superos videatur deos potius quam ad  inferos   pervenisse.

Paragraphe secondaire

Quam ob rem vita quidem talis fuit vel fortuna vel gloria, ut nihil    posset accedere, moriendi autem sensum celeritas abstulit; quo de genere    mortis difficile dictu est; quid homines suspicentur, videtis; hoc   vere  tamen licet dicere, P. Scipioni ex multis diebus, quos in vita    celeberrimos laetissimosque viderit, illum diem clarissimum fuisse, cum    senatu dimisso domum reductus ad vesperum est a patribus conscriptis,    populo Romano, sociis et Latinis, pridie quam excessit e vita, ut ex  tam   alto dignitatis gradu ad superos videatur deos potius quam ad  inferos   pervenisse.

Paragraphe secondaire

Quam ob rem vita quidem talis fuit vel fortuna vel gloria, ut nihil    posset accedere, moriendi autem sensum celeritas abstulit; quo de genere    mortis difficile dictu est; quid homines suspicentur, videtis; hoc   vere  tamen licet dicere, P. Scipioni ex multis diebus, quos in vita    celeberrimos laetissimosque viderit, illum diem clarissimum fuisse, cum    senatu dimisso domum reductus ad vesperum est a patribus conscriptis,    populo Romano, sociis et Latinis, pridie quam excessit e vita, ut ex  tam   alto dignitatis gradu ad superos videatur deos potius quam ad  inferos   pervenisse.

Paragraphe image titre

Quam ob rem vita quidem talis fuit vel fortuna vel gloria, ut nihil    posset accedere, moriendi autem sensum celeritas abstulit; quo de genere    mortis difficile dictu est; quid homines suspicentur, videtis; hoc   vere  tamen licet dicere, P. Scipioni ex multis diebus, quos in vita    celeberrimos laetissimosque viderit, illum diem clarissimum fuisse, cum    senatu dimisso domum reductus ad vesperum est a patribus conscriptis,    populo Romano, sociis et Latinis, pridie quam excessit e vita, ut ex  tam   alto dignitatis gradu ad superos videatur deos potius quam ad  inferos   pervenisse.

Paragraphe image titre, autre titre mais pas le premier du paragraphe

Quam ob rem vita quidem talis fuit vel fortuna vel gloria, ut nihil    posset accedere, moriendi autem sensum celeritas abstulit; quo de genere    mortis difficile dictu est; quid homines suspicentur, videtis; hoc   vere  tamen licet dicere, P. Scipioni ex multis diebus, quos in vita    celeberrimos laetissimosque viderit, illum diem clarissimum fuisse, cum    senatu dimisso domum reductus ad vesperum est a patribus conscriptis,    populo Romano, sociis et Latinis, pridie quam excessit e vita, ut ex  tam   alto dignitatis gradu ad superos videatur deos potius quam ad  inferos   pervenisse.
Dans une ligne 25, on a un fond rouge et autant de colonne que souhaité.

Comme le sens critique qu’il croyait exercer sur tout lui faisait complètement défaut, le raffinement de politesse qui consiste à affirmer à quelqu’un qu’on oblige, sans souhaiter d’en être cru, que c’est à lui qu’on a obligation, était peine perdue avec lui, il prenait tout au pied de la lettre. Quel que fût l’aveuglement de Mme Verdurin à son égard, elle avait fini, tout en continuant à le trouver très fin, par être agacée de voir que quand elle l’invitait dans une avant-scène à entendre Sarah Bernhardt, lui disant, pour plus de grâce :  « Vous êtes trop aimable d’être venu, docteur, d’autant plus que je suis sûre que vous avez déjà souvent entendu Sarah Bernhardt, et puis nous sommes peut-être trop près de la scène », le docteur qui était entré dans la loge avec un sourire qui attendait pour se préciser ou pour disparaître que quelqu’un d’autorisé le renseignât sur la valeur du spectacle, lui répondait : « En effet on est beaucoup trop près et on commence à être fatigué de Sarah Bernhardt. Mais vous m’avez exprimé le désir que je vienne. Pour moi vos désirs sont des ordres. Je suis trop heureux de vous rendre ce petit service. Que ne ferait-on pas pour vous être agréable, vous êtes si bonne ! » Et il ajoutait : « Sarah Bernhardt, c’est bien la Voix d’Or, n’est-ce pas ? On écrit souvent aussi qu’elle brûle les planches. C’est une expression bizarre, n’est-ce pas ? » dans l’espoir de commentaires qui ne venaient point.
Dans une ligne 25, on a un fond rouge et autant de colonne que souhaité. Comme le sens critique qu’il croyait exercer sur tout lui faisait complètement défaut, le raffinement de politesse qui consiste à affirmer à quelqu’un qu’on oblige, sans souhaiter d’en être cru, que c’est à lui qu’on a obligation, était peine perdue avec lui, il prenait tout au pied de la lettre. Quel que fût l’aveuglement de Mme Verdurin à son égard, elle avait fini, tout en continuant à le trouver très fin, par être agacée de voir que quand elle l’invitait dans une avant-scène à entendre Sarah Bernhardt, lui disant, pour plus de grâce : « Vous êtes trop aimable d’être venu, docteur, d’autant plus que je suis sûre que vous avez déjà souvent entendu Sarah Bernhardt, et puis nous sommes peut-être trop près de la scène », le docteur qui était entré dans la loge avec un sourire qui attendait pour se préciser ou pour disparaître que quelqu’un d’autorisé le renseignât sur la valeur du spectacle, lui répondait : « En effet on est beaucoup trop près et on commence à être fatigué de Sarah Bernhardt. Mais vous m’avez exprimé le désir que je vienne. Pour moi vos désirs sont des ordres. Je suis trop heureux de vous rendre ce petit service. Que ne ferait-on pas pour vous être agréable, vous êtes si bonne ! » Et il ajoutait : « Sarah Bernhardt, c’est bien la Voix d’Or, n’est-ce pas ? On écrit souvent aussi qu’elle brûle les planches. C’est une expression bizarre, n’est-ce pas ? » dans l’espoir de commentaires qui ne venaient point.
Contenu du champ Infos complémentairezs